Moiry

Comm. VD, distr. de Morges, sur la rive gauche de la Venoge. 1011 in villa Moriei, 1219 Moirie. 196 hab en 1764, 270 en 1850, 219 en 1900, 169 en 1950, 202 en 2000. Pierre à cupules, four de tuilier romain, plusieurs bas fourneaux d'époque indéterminée. En 1012, une manse dans la localité, où les seigneurs d'Arnex détinrent aussi des droits féodaux, fut donnée à l'abbaye de Romainmôtier par Rodolphe III. Guy de M., dont la famille s'éteignit au XIVe s., était aux côtés de Pierre II de Savoie en Flandre en 1264. M. fut détaché de la baronnie de La Sarraz en 1583 pour former une seigneurie particulière avec Cuarnens; celle-ci passa aux Gingins, seigneurs de M. de 1633 jusqu'à la Révolution. Sous l'Ancien Régime, la commune fut incorporée au bailliage de Romainmôtier (1598-1798); elle était régie par un Conseil des Douze. Elle passa ensuite au district de Cossonay (1798-2006). Au spirituel, M. relevait de la paroisse de Cuarnens. Ancien moulin, en activité jusqu'en 1915. Agriculture mixte (sept exploitations en 2007), vastes forêts. Scieries, entreprises de charpenterie et menuiserie, ferblanterie.


Bibliographie
– Ch. Bachmann, K. Kitamura, Wassermühlen der Schweiz, 1987, 92-96
– «Chronique archéol.», in RHV, 1996, 288

Auteur(e): Fabienne Abetel-Béguelin