28/08/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Mauraz

Comm. VD, distr. de Morges, au confluent du Veyron et du Morand, de très petite taille (45 ha). 1324 Moraz, 1547 Moura. 43 hab. en 1803, 97 en 1850, 70 en 1900, 40 en 1950, 39 en 1980, 48 en 2000. Le village, formé de deux groupes de maisons, s'est constitué autour de deux moulins, d'un battoir et d'une scierie attestés en 1685. Au Moyen Age, M. dépendait de l'abbaye de Romainmôtier et de la seigneurie de Montricher, dont il fut un hameau avant d'être érigé en commune au début du XVIIIe s. (gouverneur attesté en 1716). Le baron de Montricher reconnut la commune en 1719, mais se réserva le droit d'accorder la bourgeoisie sans l'accord du Conseil. Incorporé au bailliage de Morges (1536-1798), puis au district de Cossonay (1798-2006), M. a toujours relevé de la paroisse de Pampigny (sauf en 1837-1838, paroisse de L'Isle). Dépourvu de propriétés forestières, M. tira ses revenus des installations hydrauliques et de la vente de lettres de bourgeoisie. Le dernier moulin fut fermé en 1972, la scierie brûla en 1997. Ecole (1772, fermée en 1920, démolie en 1933), chapelle (1944, cloche de 1584). Halte de M. (comm. Pampigny) sur la ligne Apples-L'Isle (1896). Trois exploitations agricoles en 2000.


Bibliographie
RHV, 1950, 36-39, 153-159
– P. Leuba, Familles de la région de Cossonay, 1953, 27-33

Auteur(e): Gilbert Marion