15/06/2005 | communication | PDF | imprimer | 

Grancy

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. VD, distr. de Cossonay, formée du village de G. et du hameau de Saint-Denis (au bord du Veyron). 1141 Granci, 1202 Grantie. 17 feux en 1416, 12 en 1453, 10 en 1550, 279 hab. en 1764, 350 en 1870, 226 en 1970, 328 en 2000. En Allaz, importants vestiges d'une villa. Ce site, construit à proximité de la route romaine Yverdon-Aubonne, a été occupé jusqu'au haut Moyen Age (nécropole burgonde). Au Moyen Age, G. était divisé en plusieurs fiefs appartenant à diverses familles, dont celle de Senarclens. Paroisse en 1228, G. fut rattaché à Vullierens en 1536 puis redevint paroisse dès 1570. Au cours de la période bernoise, G. fit partie du bailliage de Morges; Conseil des X. Le village possède encore quelques bâtiments de cette époque: le château, cité dès 1351, mais dont le bâtiment actuel date du XVIIe s.; le temple reconstruit entre 1764 et 1770 sur la base de l'église médiévale et la maison de Ville (1745). Deux moulins à Saint-Denis: le premier cité en 1696, en activité jusqu'au XIXe s., le second fermé en 1967. L'exploitation de l'importante zone forestière de G. est la principale ressource communale.


Bibliographie
– L. Maillet, Village de Grancy, 1978
– P. Delacrétaz, Les vieux moulins du Pays de Vaud et d'ailleurs, 1986, 17-19
– M. Fontannaz, Les cures vaudoises, 1986, 56, 146-147, 411
– M. Grandjean, Les temples vaudois, 1988, 268-269

Auteur(e): François Béboux