Meyer (SH)

Famille bourgeoise de Schaffhouse, mentionnée dès le milieu du XVIe s. Les bourgmestres Conrad ( -> 23) et Johann Conrad ( -> 76) en sont les premiers membres connus. Le fils de ce dernier, Bernhardin M. zum Winkel (1545-1598), maisonneur de la ville (1587), fut le premier maître d'œuvre de la famille. Hans Jakob (1574-1629) mena à bien la construction de l'arsenal (1617, auj. siège du gouvernement), ainsi que d'autres bâtiments (Roter Turm, peut-être aussi Goldener Ochse). Au XIXe s., Johann Gottfried ( -> 84) fut maisonneur de la ville, puis du canton. Leonhard ( -> 113) et David ( -> 31) poursuivirent l'activité politique. Le fils homonyme de Leonhard (naissance1627) eut pour descendants plusieurs hommes d'Eglise, dont son petit-fils Johann Martin (1662-1742), pasteur de l'abbatiale de Schaffhouse (1724) et auteur de nombreux écrits théologiques. Le pasteur Johann Conrad (1713-1791), l'antistès Johann Wilhelm ( -> 96) ainsi que le pasteur Johann Conrad (1754-1819) firent également une carrière ecclésiastique. Deux autres fils de Leonhard fondèrent des pharmacies, restées aux mains de la famille durant plusieurs générations. La branche de pharmaciens M., établie au Zitronenbaum jusqu'en 1823, descend du deuxième fils de Leonhard, Hans Martin (1633-1711). David, mentionné ci-dessus, en faisait partie; on pense qu'il confiait la pharmacie à des assistants pour se consacrer à la politique. La pharmacie Zur Taube passa du troisième fils de Leonhard, Hans Conrad (1640-1701), au fils de ce dernier, Leonhard (1670-1719), puis enfin à Christoph (1700-1763). Les M. comptèrent aussi des médecins d'envergure. Johann Martin (1694-1779), fils homonyme du pasteur de l'abbatiale, était médecin de la ville de Schaffhouse (1754) ainsi que médecin personnel du cardinal et prince-évêque de Constance, Franz Konrad Kasimir Ignaz von Rodt, résidant à Meersburg. Johann Jakob (1665-1717), médecin du landgrave de Hesse, anobli en 1706, fonda la branche des von Meyenburg.


Fonds d'archives
– Genealogisches Register der Stadt Schaffhausen (J.L. Bartenschlager), 5, AV Schaffhouse
Bibliographie
– O. Keller, «Apotheken und Apotheker der Stadt Schaffhausen», in SchBeitr., 56, 1979, 29-142

Auteur(e): Eric De Pizzol / DVU