24/01/2006 | communication | PDF | imprimer | 

Dizy

Comm. VD, distr. de Cossonay dès 1798. Village-rue situé sur une colline entre la Venoge et le Veyron. 961 in villa Discidis, 1041 Dysi. 6 feux en 1474, 10 en 1564; 93 hab. en 1764, 166 en 1850, 194 en 1880, 93 en 1980, 170 en 2000. En 1041, le couvent de Romainmôtier y possédait des terres. Les nobles de D., descendants du chevalier Guillaume (XIIe s.), exerçaient la basse et moyenne justice, la haute justice appartenant aux sires de Cossonay. Les vestiges du château de la Bastia étaient encore visibles à la fin du XVIIIe s. A la fin de l'Ancien Régime, la seigneurie appartenait à la famille de Mestral. Sous le régime bernois, D. faisait partie du bailliage de Morges et était géré par l'assemblée des communiers. D. est rattaché depuis toujours à la paroisse de Cossonay; on construisit au milieu du XIXe s. un bâtiment qui abritait l'église, l'école et la laiterie; seule la première a gardé son affectation d'origine. Au début des années 1980, la pinte et l'épicerie ont été fermées. La commune a longtemps refusé la création d'une zone résidentielle; le premier immeuble locatif date du début des années 1990.


Auteur(e): François Béboux