Cottens (VD)

Comm. VD, distr. de Cossonay, à l'intersection des routes Aubonne-Cossonay et Morges-Col du Mollendruz. 1041 Chotens. 98 hab. en 1764, 127 en 1803, 190 en 1850, 252 en 1870, 213 en 1900, 163 en 1930, 196 en 1950, 343 en 2000. En Praz de Mex, vestiges d'un habitat romain. Au Moyen Age, la petite seigneurie de C. dépendait de la baronnie de Cossonay. On distingue en Chatez les traces des fossés de la maison forte, attestée par les archives dès le XIVe s., abandonnée dès le début du XVIIe s. lors de la construction par la famille Crinsoz du nouveau château. Ce dernier, à l'exception de ses dépendances, fut détruit par un incendie en 1841. De 1536 à 1798, C. fit partie du bailliage de Morges et était géré par l'assemblée des communiers. C. est rattaché à la paroisse de Pampigny. Le temple de 1893 a remplacé un bâtiment de culte de 1684. Première mention d'un moulin en 1380. Fermeture de la seule auberge du village en 1963. C. est demeuré une commune rurale. Toutefois, dans les années 1980, une zone de villas s'est développée au sud du village.


Bibliographie
– P. Delacrétaz, Les vieux moulins du Pays de Vaud et d'ailleurs, 1986, 132, 204

Auteur(e): François Béboux