Bournens

Comm. VD, distr. de Cossonay dès 1798. 1184 Brunens. 14 feux en 1453, 184 hab. en 1764, 246 en 1850, 210 en 1900, 225 en 1910, 173 en 1950, 143 en 1960, 251 en 2000. Vestiges d'un prieuré rural exploité jusqu'à la Réforme par les religieux du Grand-Saint-Bernard, mentionné pour la première fois en 1177. Au Moyen Age, B. relevait du seigneur de Cossonay. En 1211, le sire de Vufflens y possédait un fief qui passa ensuite aux Duin, aux Colombier, aux Allinges et aux Charrière (1589). De 1536 à 1798, B. fit partie du bailliage de Morges; il était administré par un conseil des XII. La chapelle de B., filiale de Penthaz, fut désaffectée à la Réforme. De 1536 à 1837, le village dépendit de la paroisse de Cheseaux, de 1837 à 1852 de celle de Penthaz, enfin de celle de Vufflens-la-Ville. Remaniement parcellaire en 1953. Depuis 1980, la proximité de l'échangeur autoroutier a permis la construction de quelques villas au sud du village. L'ancien battoir transformé abrite depuis 1987 les locaux communaux et une salle de spectacle.


Bibliographie
Bournens, 1991

Auteur(e): François Béboux