Villars-le-Grand

Ancienne commune VD, district de la Broye-Vully, ayant fusionné en 2011 avec Bellerive (VD), Chabrey, Constantine, Montmagny, Mur (VD) et Vallamand pour former la commune de Vully-les-Lacs. V. et Les Friques constituent une seule localité. 1246 Uilar, aussi Villars-en-Vully jusqu'au XVIIIe s., ancien nom all. Grosswiler. 35 feux en 1550, 333 hab. en 1764, 359 en 1850, 424 en 1860, 390 en 1900, 341 en 1950, 290 en 2000. Hache de l'âge du Bronze. Sur la route romaine Yverdon-La Sauge. Vers l'an 1000, V. appartenait à l'évêque de Sion. Il devint propriété de Pierre II de Savoie en 1250. Seigneurie de Cudrefin, puis bailliage bernois d'Avenches; le village était régi par le Conseil des XII. Conflits avec Chabrey à propos de pâturages communs de 1505 à 1795. V. appartint au district d'Avenches de 1798 à 2006 (district fribourgeois de 1798 à 1803). Il fit partie jusqu'à la fin du XXe s. de la paroisse de Constantine sauf de 1694 à 1845, où le village eut sa paroisse; peu rentée, elle servait de poste d'entrée pour de jeunes pasteurs. Chapelle Saint-Laurent antérieure à 1342, remplacée en 1690 par le temple actuel (restauré en 1991-1992). Clocher communal et horloge (1764). Grange de dîme vendue par Berne en 1746 à Daniel de Sybourg, notable du lieu, qui en fera le "château" avec colombier sur le toit. Malgré la frontière religieuse et cantonale, V. et Les Friques collaborent dans plusieurs domaines depuis l'Ancien Régime (pâturages, canaux dans les marais, sociétés). Le vignoble disparut au milieu du XXe s.


Bibliographie
– A. Bardet, Villars en Vully, 1983

Auteur(e): Gilbert Marion