18/02/2008 | communication | PDF | imprimer

Meienried

Comm. BE, distr. de Büren, située à l'ancienne confluence de la Thielle et de l'Aar. 1255 Meinrieth. 69 hab. en 1764, 107 en 1850, 82 en 1900, 68 en 1950, 59 en 2000. Lieu de passage médiéval avec un péage (mentionné en 1268), sur une langue de terre légèrement surélevée entre les deux rivières méandreuses, M. était constitué d'Underfar sur la Thielle (à l'ouest) avec un embarcadère et un bac vers Safnern, et d'Oberfar sur l'Aar (à l'est), avec des bacs vers Büren et Dotzigen. M. faisait partie de la seigneurie de Strassberg-Büren et était le siège du tribunal relevant des comtes de Neuchâtel-Nidau. Ceux-ci cédèrent M. au couvent de Gottstatt en 1255; au spirituel, le village dépendit de l'église du couvent jusqu'à son attribution à Büren lors de la Réforme (1528). En 1388/1393, M. passa à Berne et au bailliage de Büren en même temps que la seigneurie de Nidau. La correction des eaux du Jura (canal en 1868-1875) délivra M. des inondations; les améliorations foncières des années 1970 bonifièrent les surfaces cultivables. La population active de la petite commune rurale, dotée d'une administration communale et formant une communauté scolaire avec Büren, travaille principalement à l'extérieur, surtout dans l'agglomération de Berne. La réserve naturelle cantonale de M. (Meienriedloch, Ancienne Thielle) fut créée en 1934.


Bibliographie
– E. Berger, Das Naturschutzgebiet Meienried im Berner Seeland, 1954

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / FP