30/10/2014 | communication | PDF | imprimer | 
No 13

Lussi [Lussy], Melchior

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 1529 à Stans,décès 14.11.1606 à Stans, cath., de Stans. Fils de Johann, bailli de la vallée d'Engelberg. Petit-fils de Johann ( -> 4), frère de Wolfgang ( -> 16), neveu d'Arnold ( -> 2). ∞ 1) Katharina Amlehn, de Lucerne, 2) Marie Cleopha Zu Käs, de Lucerne, 3) Anna Auf der Maur, de Schwytz, 4) Agatha Wingartner, de Stans. L. fréquenta l'école conventuelle d'Engelberg, puis apprit l'italien (1544) auprès de son oncle Peter, bailli de Bellinzone, et devint ensuite interprète du bailli de Locarno. Chancelier de Nidwald (1551-1555). Premier secrétaire de camp au service de France (1554). Il commandait les troupes pontificales suisses qui furent défaites près de Paliano en 1557. Bailli de Bellinzone en 1558. Son amitié avec Charles Borromée, futur archevêque de Milan, lui ouvrit l'accès aux cercles influents de l'Italie du Nord et aboutit à la conclusion d'un traité sur le recrutement de mercenaires avec Venise en 1560. La pension qu'il percevait de cette cité comme colonel des troupes suisses contribua à sa notoriété et à son enrichissement. Il acheta la maison Winkelried, dont il fit une demeure Renaissance de prestige, ainsi que d'autres propriétés à Stans et à Obbürgen. En 1561, il devint landamman de Nidwald, fonction qu'il exerça onze fois jusqu'en 1595. Délégué des cantons catholiques au concile de Trente (1562-1563), il remplit en outre des missions politiques auprès de plusieurs papes ainsi qu'à Paris lors du serment d'alliance avec la France (1582), à Madrid (1589), en Savoie et à Florence. Bailli de Lugano (1580). L. soutint la Réforme catholique en appelant les capucins à Nidwald et en fondant leur couvent de Stans (1582). L'âge venu, il envisagea de se faire ermite mais sa femme et sa parenté le persuadèrent de rester dans ses fonctions. En 1586, il fit bâtir une résidence seigneuriale à Wolfenschiessen, appelée "maison haute" (Hechhuis). Il fit le pèlerinage de Jérusalem en 1583, au sujet duquel il publia un rapport, puis celui de Saint-Jacques de Compostelle en 1590. En 1593, L. fut le premier capitaine des pays d'Obwald et de Nidwald (Landeshauptmann). Une attaque d'apoplexie l'obligea en 1596 à abandonner la politique. A côté de Louis Pfyffer d'Altishofen, L. fut l'homme d'Etat le plus important de la seconde moitié du XVIe s. en Suisse et il joua un rôle de premier plan dans la Réforme catholique et la Contre-Réforme. Son influence marqua la politique de son canton de 1561 à la fin du siècle. Chevalier du Saint-Sépulcre de Jérusalem depuis 1583.


Bibliographie
– K. von Deschwanden «Urkundliches Verzeichniss der Landammänner, Vorgesetzten und Amtsleute des Landes Unterwalden nid dem Wald», in Gfr., 27, 1872, 32-42
– R. Feller, Ritter Melchior Lussy von Unterwalden, seine Beziehungen zu Italien und sein Anteil an der Gegenreformation, 2 vol., 1906-1909
– H. Achermann, H. Horat, Das Winkelriedhaus, 1993, 32-35
– C. Schweizer, «Melchior Lussy», in Nidwaldner Kalender, 148, 2007, 161-167

Auteur(e): Fabian Hodel / FP