08/02/2011 | communication | PDF | imprimer

Saint-Livres

Comm. VD, distr. de Morges. Village groupé au sommet d'un coteau, sur la rive gauche de l'Aubonne. 1220 apud Sanctum Liberium. 508 hab. en 1764, 615 en 1850, 486 en 1900, 414 en 1950, 354 en 1980, 538 en 2000. Sépultures du haut Moyen Age à La Vauguine. L'évêque de Lausanne détint la localité sans doute depuis 1159; il la concéda en fief aux Faucigny, puis céda ses droits à Pierre II de Savoie en 1259. S. suivit la destinée de la seigneurie, du bailliage (1701-1798), puis du district d'Aubonne (1798-2006). L'église, dédiée au pape saint Libère, fut incorporée au prieuré d'Etoy, puis passa à la Réforme aux sires d'Aubonne. Inondé à plusieurs reprises, l'édifice fut déplacé au centre du village en 1447. Après la Réforme, Yens devint annexe de la paroisse de S.; Lavigny en fit partie de 1846 à 1863. Le pâturage du Pré-de-S. (comm. Bière) abrite une glacière, exploitée au XIXe et au début du XXe s. La commune se partage entre la viticulture, l'agriculture (céréales, betterave, élevage) et la forêt, longtemps source de profits.


Bibliographie
– J.-D. Correvon et al., Hist. de la paroisse de Saint-Livres et Yens, 1999

Auteur(e): Germain Hausmann