• <b>Otto Lang</b><br>Le juge cantonal zurichois photographié en 1931 avec le socialiste Edy Meyer (à gauche), son collègue de parti (Archives sociales suisses, F 5008-Fa-065).

No 17

Lang, Otto

naissance 15.7.1863 à Schaffhouse, décès 23.3.1936 à Zurich, prot., puis sans confession, de Zurich et Schaffhouse. Fils de Gotthilf Conrad, médecin, et de Maria Sophia Hurter. ∞ 1890 Rachel Ronthal, fille de Treibisch Berko Hirschewitz, de Vilnius. Scolarité à Schaffhouse, études de droit à Munich, Heidelberg, Berlin, Zurich et de nouveau Berlin (1883-1887). Revenu à Zurich en 1887, L. y fut procureur de district (1888-1893), avocat (1893-1895), juge de district (1896-1900), juge cantonal (1900-1915 et 1920-1935) et membre de l'exécutif communal (Santé publique, 1915-1920). Il siégea aux législatifs de la ville (1890-1915 et 1926-1936) et du canton (1890-1936, président en 1922-1923). Membre de la Société du Grutli et du PS (président du parti suisse de 1897 à 1902). Président du comité directeur de la Fédération ouvrière suisse (1899-1920) et de la direction du PS du canton de Zurich (1917-1936), docteur honoris causa en droit de l'université de Zurich en 1930.

Cofondateur du PS suisse en 1888, L. y fut le principal représentant du marxisme orthodoxe défini par Karl Kautsky. Il pensait que l'Etat démocratique suisse était aussi marqué du "sceau de l'Etat de classe". Il en déduisait la nécessité politique de la lutte des classes, qui aboutirait inéluctablement à la victoire du socialisme dans la "dictature du prolétariat", déjà latente, selon lui, dans la démocratie suisse. Après avoir développé ses arguments dans le débat contre le révisionnisme d'Eduard Bernstein par des articles dans les revues Neue Zeit et Sozialistische Monatshefte, L. rédigea sur cette base le volet théorique du programme du parti de 1904. Il rejeta ultérieurement la grève générale et le communisme soviétique. Il fut un représentant internationalement apprécié du mouvement abstinent ouvrier. Juriste confirmé, il fit partie de la commission d'experts du Code civil et du Code pénal. Il publia de nombreux articles traitant de droit du travail, de politique sociale et de droit constitutionnel.

<b>Otto Lang</b><br>Le juge cantonal zurichois photographié en 1931 avec le socialiste Edy Meyer (à gauche), son collègue de parti (Archives sociales suisses, F 5008-Fa-065).<BR/><BR/>
Le juge cantonal zurichois photographié en 1931 avec le socialiste Edy Meyer (à gauche), son collègue de parti (Archives sociales suisses, F 5008-Fa-065).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, Inst. international d'hist. sociale, Amsterdam et Sozarch
Bibliographie
– S. Spillmann, Otto Lang, 1863-1936, 1974 (avec liste des œuvres)
– Gruner, Arbeiterschaft, 3

Auteur(e): Markus Bürgi / AN