Marchissy

Comm. VD, distr. de Nyon. Village groupé, au pied du Jura, traversé par l'une des routes donnant accès au col du Marchairuz. 1235 Marchisie. 224 hab. en 1764, 278 en 1850, 280 en 1900, 234 en 1950, 194 en 1980, 348 en 2000. Trouvailles isolées de l'époque romaine. En 1359, à la suite d'un échange, les droits du seigneur d'Aubonne y devinrent prééminents. M. fut incorporé au bailliage d'Aubonne (1701-1798), puis au district du même nom (1798-2006). Le village relevait de la paroisse de Burtigny (chapelle Saint-Nicolas en 1518), avant d'être réuni en 1667 à celle de Longirod. Les habitants de M., cités dès 1251, étaient taillables au XIVe s. A cette époque, ils reçurent avec les communes voisines d'importants pâturages sur les hauts du Jura. La fixation de leurs droits respectifs animèrent l'histoire locale jusqu'au XVIIe s. Les forêts furent longtemps la principale richesse de la commune. Société de fromagerie (1888). M. a gardé son empreinte rurale (dix exploitations agricoles en 2000). Station d'épuration (1974). Plan de zone (1979).


Bibliographie
Longirod: 1788-1988, 1988

Auteur(e): Germain Hausmann