Berolle

Comm. VD, distr. d'Aubonne. Village groupé avec trois hameaux, situé au pied du Jura. 1235 Birula, 1453 Birolaz. 176 hab. en 1764, 244 en 1850, 305 en 1870, 255 en 1900, 177 en 1950, 128 en 1970, 212 en 2000. Vestiges d'un habitat romain. Tombes du IXe s. sur la colline d'Arnichens. Le village dépendit du couvent de Romainmôtier jusqu'en 1536. Dès le XVIe s., la seigneurie de B. a appartenu aux Steiger, puis aux Lavigny. Jacques Necker en fut le dernier seigneur. B. fit partie du bailliage de Morges sous le régime bernois, du district d'Aubonne dès 1798. Eglise paroissiale en 1397, rattachée à la paroisse de Bière depuis la Réforme; nouvelle construction en 1834. Le hameau La Verrière doit sa création à une verrerie sylvestre ouverte en 1730 et fermée en 1750 sur ordre de LL.EE. En vertu de la loi de 1810 sur les forêts, B. racheta la part indivise de pâture et de bochéage reconnue depuis toujours à Bière et, pour cela, dut céder 100 ha de forêt à cette dernière. En 1807, le territoire communal fut fortement étendu par l'insertion de 300 ha de montagne appartenant à Ballens. Le village a conservé sa vocation agricole.


Bibliographie
– F. Besson, Les verriers de Montricher 1709-1731, 1984
– F. Besson et al., Berolle, 1991

Auteur(e): Frédéric Besson