Angehrn

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Famille saint-galloise catholique, originaire du hameau de Hueb dans la commune de Muolen, attestée dès 1431 (XVe-XVIIe s. am Ger, am Geren), divisée en deux branches dès le milieu du XVIe s.: les A. de Muolen, paysans et, au mieux, juges de village; ceux de Muolen et Räuchlisberg-Hagenwil (comm. Amriswil depuis 1979), qui tinrent en fief de l'abbaye de Saint-Gall le moulin du château de Hagenwil du milieu du XVIe s. à 1798 et occupèrent les postes de juge de village, de marguillier (dès 1538 presque sans interruption) et de président (amman) des tribunaux de Hagenwil, Räuchlisberg et Breitenaach de 1614 à 1798. Des meuniers, issus de la branche de Hagenwil, sont allés jusqu'à Bischofszell, Degenau, Häggenschwil, Steinach. Deux petits-fils de Johann Conrad (vers 1655-1725) firent une carrière ecclésiastique: Franz Josef, en religion Benedikt Maria ( -> 2) fut abbé de Neresheim (Wurtemberg, D) et son cousin Johann Conrad abbé de Saint-Gall sous le nom de Beda ( -> 1). Josef Anton (1758-1821), neveu de Beda, après des études à Neresheim, Strasbourg (1776) et Besançon (1780), fut médecin, conseiller palatin du prince-abbé, conseiller administratif du canton du Säntis sous l'Helvétique (1798), médecin de district (1802), puis conseiller municipal à Wil (SG). Johann Baptist ( -> 3) devint conseiller d'Etat thurgovien. La branche qui possède depuis 1806 le château de Hagenwil a donné aux XIXe et XXe s. quelques députés et fonctionnaires de commune ou de district.


Bibliographie
– J.P. Zwicky von Gauen, éd., Almanach des familles suisses, 2, 1947, 33-95
– P. Staerkle, P. Angehrn, «Die Familie Angehrn von Muolen», in ASSEG, 1982, 120-128

Auteur(e): André Salathé / PM