Schorno

Ancienne famille schwytzoise, de l'Altviertel, toujours bourgeoise d'Alpthal, Rothenthurm, Schwytz et Steinen au début du XXIe s. Des S. sont attestés isolément dès le milieu du XIIIe s.: Conrad lors d'une donation à Lucerne en 1265, Gering et Werni à la landsgemeinde de Schwytz en 1281, Werner et Walter comme témoins en 1311, Konrad entre 1309 et 1322 dans les litiges frontaliers opposant Schwytz à l'abbaye d'Einsiedeln (Marchenstreit, 1309-1322) ou Martin comme acquéreur d'un bien en 1322. Après avoir été fait prisonnier par des marchands uranais à Einsiedeln, le comte Gottfried de Habsbourg cita plusieurs fois dans son serment de renoncement à la vengeance (1370) la Schorren hus ("maison Schorno") de Schwytz; on ne peut établir avec certitude s'il s'agit du donjon de l'Oberes Feldli qui, agrandi, devait devenir la résidence des S. Plusieurs S. tombèrent dans les batailles livrées par les Confédérés. En marge des branches paysannes persistantes, le banneret Hieronymus ( -> 5) fut l'ancêtre au début du XVIe s. d'une lignée de notables, comprenant les landammans Christoph ( -> 1), Diethelm ( -> 2), Michael ( -> 9), Gilg Christoph ( -> 4) et Michael ( -> 10). A cette branche appartiennent aussi Michael ( -> 12), landamman de district, et son fils Karl ( -> 8), conseiller aux Etats. Une branche collatérale, éteinte au XIXe s., s'installa dans la Marche où un autre Michael fut landamman (1694-1695). Des S. exercèrent à quinze reprises la charge de bailli, trois furent capitaines à Wil (SG) au nom des cantons protecteurs de l'abbaye de Saint-Gall, cinq furent vice-landammans et trois trésoriers. L'importance politique de la famille déclina dès la fin du XIXes. Les S. s'allièrent par mariage à toutes les familles en vue de l'Ancien Pays de Schwytz et avec les Tschudi de Glaris. Dès le XVIIe s. au plus tard, des S. sont attestés comme armuriers à Schwytz et Ingenbohl. Du XVIIIe  au début du XXe s., ils exploitèrent des forges à Steinen au bord de la Steineraa.


Fonds d'archives
– Doc. personnels, StASZ
Bibliographie
– A. Dettling, Schwyzerischer Geschichtskalender, 1898-1934 (index aux StASZ)
– M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 143, 218

Auteur(e): Franz Auf der Maur / DVU