Kenel [Kennel]

Vieille famille schwytzoise du quartier d'Arth, membre de l'Unterallmeind, d'origine paysanne, bourgeoise d'Arth, Schwytz, Steinen et Steinerberg. Son premier représentant connu est Josef, membre du Conseil, bailli de la vallée d'Engelberg (1570-1574) et de Baden (1575-1577), plusieurs fois député à la Diète (1578-1595), cité à deux reprises comme Siebner (président) d'Arth entre 1584 et 1595. Sebastian fut décapité à Schwytz en 1655 pour avoir adopté la Réforme (membre du groupe surnommé nicodémite, qui lisait la Bible en cachette, dont la persécution fut à l'origine de la première guerre de Villmergen). Johann Martin fut Siebner (1686-1691) et bailli du Gaster (1696-1698). Johann Josef, capitaine du pays, fut quatre fois bailli d'Uznach entre 1762 et 1784. Josef Dominik fut bailli de Blenio (1790-1792). Au XXe s., la famille a compté cinq députés au parlement cantonal. Les K. étaient alliés par mariage à la plupart des familles d'Arth. Les filles d'Uli de Schwytz, chef de mercenaires contesté et capitaine au service de France (mentions entre 1536 et 1543) épousèrent des Schwytzois (Ab Yberg, Auf der Maur, Zukäs) et des Nidwaldiens (Lussi).


Fonds d'archives
– Fonds, StASZ
– Généal., APar Arth
Bibliographie
– A. Dettling, Schwyzerischer Geschichtskalender, 1899-1934 (index aux StASZ)
– M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 43, 248

Auteur(e): Franz Auf der Maur / ME