25/08/2010 | communication | PDF | imprimer

Rennaz

Comm. VD, distr. d'Aigle, dans la plaine du Rhône. 1252 ad villam de rayna. 129 hab. en 1798, 161 en 1850, 167 en 1900, 227 en 1950, 565 en 2000. Milliaire à la Grange des Tille (305/306 apr. J.-C.), vestiges romains. En 1252, le comte Amédée IV de Savoie intégra R. dans les franchises dont bénéficia Villeneuve (VD). Partie des gouvernement et mandement d'Aigle (châtellenie de Noville) sous le régime bernois (1476-1798), R. passa en 1798 au district d'Aigle (municipalité et chambre de régie de 1799 à 1803). Des bois et des pâturages étaient administrés en commun par Villeneuve, Noville, son hameau de Crebelley et R.; ce dernier se sépara de Noville et fut érigé en commune en 1834 (partage des biens indivis dès 1840). Le château du Grand Clos, à l'origine maison forte des Duin de Bex, aux mains de la famille Bouvier au début du XVe s., fut saisi en 1589 par les Bernois après la conjuration d'Isbrand Daux et vendu à plusieurs reprises; il fut reconstruit en 1765 sur les plans de François Franque. Au spirituel, R. relève de Noville; l'église date de 1902. Ecole en 1835. Laiterie vers 1840. Aérodrome (1961-1970). Autrefois agricole, R. a connu un développement industriel, commercial et résidentiel dès les années 1980 avec l'ouverture de l'autoroute A9. En 2000, les trois quarts de la population active étaient des pendulaires.


Bibliographie
– C. Thévenaz, Ecrire pour gérer, 1999
– F. Baatard et al., Noville & Rennaz, 2004

Auteur(e): Liliane Desponds