06/07/2004 | communication | PDF | imprimer

Diessbach bei Büren

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. BE, distr. de Büren, sur le versant nord de l'Oberwald, comprenant le village de D. et les fractions d'Angel, Eichi et Hübeli. 1244 Diespah. 317 hab. en 1764, 776 en 1850, 776 en 1900, 791 en 1920, 798 en 1950, 862 en 2000. Vestiges isolés du Mésolithique, du Néolithique (Bettifeld, Hübeli) et du Bronze (Schlüsselacker, Eichiwald; dépôt à D.-village). Tombe de La Tène (Chappeli). Villa (Schwerzi-Maueracker) et autres habitats romains (Moosacker, Schaliberg). Appartenant à la seigneurie de Strassberg, D. devint bernois en 1393 et fut rattaché au bailliage de Büren; la basse juridiction de D. comprenait Dotzigen et Meienried. De l'église Saint-Jean, mentionnée dès 1244, on connaît cinq états antérieurs (le premier du VIIe/VIIIe s.) à la construction actuelle de 1858-1859. Le droit de patronage passa des Strassberg aux évêques de Bâle et à leurs vassaux, enfin à Saint-Ours de Soleure et en 1539 à Berne par échange. La paroisse de D. comprend Büetigen, Busswil et Dotzigen. Le village s'est tôt converti de la céréaliculture à l'économie laitière (deux fromageries vers 1830). Il abrite plusieurs industries (pierres artificielles, charpente, construction métallique). Il est relié à Lyss par une ligne de bus. Forte proportion de navetteurs vers Lyss, Bienne et Berne. Etat civil commun avec Büetigen et Busswil. Ecole primaire.


Bibliographie
– B. Moser, P. Schneider, «Das alte Diessbach», in Hornerblätter, 1978/1979; 1986; 1990
– P. Schneider, Die Dorfkäsereien von Diessbach, 1985
– L. Zerklusen, Bauinventar der Gemeinde Diessbach bei Büren, 2002

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / CG