04/01/2011 | communication | PDF | imprimer

Peccia

Ancienne comm. TI, distr. de Vallemaggia, depuis 2004 dans la comm. de Lavizzara. Sise à 840 m d'altitude à 39 km de Locarno, elle comprend plusieurs hameaux en partie situés dans la vallée latérale de P. 1374 Petia. 800-900 hab. au XVe s., 300 en 1795, 300 en 1850, 229 en 1900, 212 en 1950, 275 en 1970, 171 en 2000. Avec Broglio, Prato, Sornico et Fusio, P. fit partie de la communauté de Lavizzara jusqu'en 1374, date à laquelle furent fixées les frontières pour l'exercice des droits d'usage. P. devint alors la plus grande commune du val Lavizzara en englobant le hameau de Mogno et la vallée de P. (autonome dès 1669). La communauté (comunella dei quattro comuni), qui possédait des biens communs à P., Prato, Sornico et Fusio, exista jusqu'en 1929. Au spirituel, la commune dépendit de Sornico jusqu'en 1613, année où l'église Saint-Antoine-le-Grand fut érigée en paroissiale. Edifiée vers le XVIe s., celle-ci fut reconstruite après les inondations de 1834 et 1868 qui détruisirent une partie du village. L'église Saint-Charles dans la vallée de P., construite en 1617, devint paroissiale en 1669. Jusqu'au début du XXe s., on pratiqua l'extraction, le travail et le commerce de la pierre ollaire (fabrication de récipients et de poêles) dans la vallée de P. On y exploita depuis 1946 une carrière de marbre blanc, la seule en Suisse; sa présence favorisa la création d'une école de sculpture en 1984. Ces activités expliquent qu'au début du XXIe s. plus d'un tiers de la population active travaillait encore dans le secteur secondaire. Entre 1950 et 1956, dans le cadre de l'exploitation des eaux du bassin du val Maggia, on construisit dans la vallée de P. l'une des principales usines hydroélectriques de Suisse. Dans les dernières décennies du XXe s., le village se dota de quelques infrastructures touristiques.


Bibliographie
Cooperazione, 28.8.1954
– G. Bianconi, Artigianati scomparsi, 1965 (31978), 47-65
Peccia, 2008

Auteur(e): Daniela Pauli Falconi / DW