Busswil bei Büren

Ancienne commune BE, district de Büren, arrondissement administratif du Seeland, partie de la commune de Lyss depuis 2011. Sur la rive droite de l'ancien cours de l'Aar. Le village de B. (1316 Buswile) comprend les quartiers de Faulenmatt, Gummeneggen, Höger et, plus récemment, de Nielacker et Muracker. 106 hab. en 1764, 192 en 1850, 429 en 1900, 626 en 1950, 1801 en 1990, 1891 en 2000. Grande nécropole hallstattienne à l'est de Bergli, tombes de la Tène, cimetière médiéval au lieudit Friedhof, vestiges d'un habitat (romain ou médiéval?) au Vogelsang. Les comtes d'Aarberg étaient les plus gros propriétaires à B., qui passa à Berne avec ce comté en 1379 et, dépendant de la basse justice de Lyss, fut attribué au nouveau bailliage d'Aarberg (bailliage de Büren dès 1803). B. fait partie de la paroisse de Diessbach, mais dispose de son propre cimetière depuis 1955. Malgré un lieudit Kappeli, aucune chapelle n'est attestée. Au XIXe s., la première correction des eaux du Jura améliora la situation de B. et le libéra de l'entretien des digues de l'Aar. Les lignes de chemin de fer Bienne-Berne (1864) et Soleure-Lyss (1876), et surtout l'autoroute, ont fait de B. une localité de l'agglomération de Lyss et de Bienne. Activités industrielles et artisanales: constructions mécanique et métallique, fabrique de vinaigre, de boîtes de montres (1944-1981), de fenêtres, entreprises de construction et de transports. En 1990, 76% de la population active travaillaient au-dehors, 56% des personnes employées à B. venaient de l'extérieur.


Bibliographie
Chronik der Gemeinden des Kantons Bern, 1, 1951
Busswil bei Büren, 1999

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / PM