23/05/2012 | communication | PDF | imprimer
No 2

Rollier, Charles

naissance 27.9.1912 à Milan,décès 15.5.1968 à Genève, prot., de La Sarraz. Fils d'Eric, industriel, et de Marie Vigne. ∞ 1) 1942 Alice Vincent, 2) 1946 Gisèle Bachmann. Académie de Brera à Milan (1930-1934). Peintre et dessinateur, R. quitte l'Italie fasciste pour Bâle (1934), le Jura (1936), Paris (1938, académies Ranson et de La Grande Chaumière), puis Mirmande (Rhône-Alpes). A Genève dès 1941, puis à Paris dès 1946, où il se lie avec Alberto Giacometti et Nicolas de Staël, il se fixe à Chêne-Bourg en 1952. Il expose au pavillon suisse de la Biennale de Venise (1958). Après une période cézanienne (1940-1946) puis abstraite, où les objets sont évoqués par des lignes de force articulant des plages de couleurs, viennent deux phases cardinales de peinture toujours abstraite, au geste lyrique et précis: les Broussailles, dès 1955, unissent le sentiment de la nature et du féminin, et les Ondoiements, dès 1960, déploient un érotisme tourbillonnant et cosmique, sur fond de mystique chrétienne et orientale.


Bibliographie
Charles Rollier et la trans-figuration, cat. expo Genève, 1998
– M.L. Zwahlen, Charles Rollier, la crise de 1966 et les dernières années (1967-1968), mém. lic. Neuchâtel, 2009

Auteur(e): Rainer Michael Mason