04/11/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Bosco/Gurin

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. TI, distr. de Vallemaggia; 1244 Buscho de Quarino. Village le plus élevé du canton (1504 m), situé au fond du val di Bosco, au confluent du torrent du même nom et de la Rovana; il a porté jusqu'en 1934 le nom de Bosco-Vallemaggia (all. Gurin). 300 hab. en 1597, 235 en 1801, 382 en 1850, 266 en 1900, 188 en 1950, 58 en 1990, 71 en 2000. Présence unique, en Suisse italienne, d'une communauté de Walser de langue et de culture allemandes; la population est aujourd'hui bilingue. L'importante baisse de la population est due principalement à l'exode des jeunes générations vers les centres urbains.

Originaires du val Formazza, les Walser s'installèrent à B. vers 1240, à la demande des maîtres de Milan et des Capitanei de Locarno qui voulaient une armée de mercenaires. En 1244, ils louèrent aux nobles de Locarno et à la commune de Losone les alpages de la région, dont ils devinrent par la suite propriétaires. Ils vécurent dans un certain isolement jusqu'au début du XXe s., et les rares contacts s'établirent plutôt avec le val Formazza et le Valais; l'isolement géographique renforça la singularité du mode de vie et des traditions locales (musée depuis 1936). L'église paroissiale Saints-Jacques-et-Christophe fut consacrée en 1253, probablement au moment où elle fut détachée de la paroisse de Cevio; elle a été transformée aux XVe et XVIe s. L'oratoire de Notre-Dame-des-Neiges date du début du XVIIIe s. Jusqu'en 1914, il y eut un flux migratoire de saisonniers, essentiellement des maçons, vers la Suisse alémanique. Les habitants vivent depuis des siècles de l'élevage et de l'agriculture (pommes de terre, seigle et chanvre); pendant les mois d'hiver, ils se consacraient à des activités artisanales (boissellerie, filage du lin, du chanvre et de la laine, ourlets de mouchoirs); le tourisme est également une importante source de revenus, particulièrement en hiver. La commune a été plusieurs fois dévastée par des avalanches; le centre comporte de nombreux édifices protégés.


Bibliographie
700 anni Bosco/Gurin, 1956
– G. Wielich, «Alcune note sulla fondazione di Bosco/Gurin», in AST, 1, 1960, 5-8
– T. Tomamichel, Bosco-Gurin, (31982)

Auteur(e): Daniela Pauli Falconi / LT