Tremona

Ancienne commune TI, district de Mendrisio, partie de la commune de Mendrisio depuis 2009. 864 Tremona, ancien nom all. Trenere. 110 hab. en 1599, 156 en 1643, 198 en 1747, 164 en 1801, 293 en 1850, 308 en 1900, 177 en 1950, 155 en 1960, 393 en 2000. Des fouilles archéologiques entreprises dès 1991 sur la colline de Castello, au nord du village, ont mis au jour des vestiges du Néolithique, de l'âge du Cuivre et du premier âge du Fer; une nécropole remontant au second âge du Fer et à l'époque romaine (42 tombes) a été découverte dans la localité de Piasa. Un habitat de la seconde moitié du Xe s., comprenant vingt-sept maisons contiguës sur plusieurs rangées, mis au jour sur la terrasse inférieure de la colline de Castello (fouillée entre 2000 et 2007), atteste l'occupation de T. au Moyen Age; son rapide abandon au XIIIe s. est probablement dû aux conflits entre Milan et Côme. Les premiers résultats des recherches entreprises sur la terrasse supérieure, commencées en 2009, suggèrent la présence d'un château pourvu d'un donjon et de pièces d'habitation. La typologie des bâtiments (XIVe-XVe s.) diffère de celle de la terrasse inférieure. Administrativement et spirituellement, T. releva de la pieve de Riva San Vitale, dont il se sépara en 1493. Le centre de la paroisse de T. fut jusqu'en 1770 l'église Sainte-Agathe (mentionnée en 1493), puis l'église de l'Assomption (citée en 1578). En 1798, T. adhéra à l'éphémère République de Riva San Vitale. Village agricole où prédominaient la viticulture (encore importante au début du XXIe s.) et l'élevage, T. connut jusqu'en 1960 un dépeuplement progressif, atténué ensuite par l'arrivée de nombreux Confédérés et surtout par le développement résidentiel de la localité.


Bibliographie
– G. Piffaretti, Tremona, 1995
– A. Martinelli, Tremona Castello: dal V millennio a.C. al XIII secolo d.C., 2008

Auteur(e): Stefania Bianchi / DW