No 9

Girardet, Jules

naissance 1856 à Versailles, décès janvier 1938 à Paris, prot., du Locle. Fils de Paul, graveur, et de Louise Alexandrine Sandoz. Petit-fils de Charles Samuel ( -> 5), frère d'Eugène ( -> 7) et de Théodore Octave ( -> 13). ∞ Marie de Montrichier, Française. Ecole des beaux-arts à Paris, élève d'Alexandre Cabanel. Malgré plusieurs séjours en Afrique du Nord avec son frère Eugène, orientaliste, G. opte pour la peinture d'histoire et le portrait. Souvent récompensé pour ses toiles, pastels et aquarelles exposés en Suisse et en France, il reçoit notamment une médaille au Salon de Paris de 1881 et la médaille d'argent à l'Exposition universelle de 1889. G. est l'auteur du panneau décoratif placé dans la salle du Grand Conseil de Neuchâtel, Le pont de Thielle défendu par le Chevalier Bailloz, don des Neuchâtelois de France et d'Espagne à la République pour son cinquantenaire (1898). Légion d'honneur.


Bibliographie
– R. Burnand, Les Girardet au Locle et dans le monde, 1957
– J.-P. Jelmini et al., L'art neuchâtelois, 1992

Auteur(e): Lucie Girardin-Cestone