No 5

Girardet, Charles Samuel

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 24.11.1780 au Locle, décès 1863 à Versailles, prot., du Locle. Fils de Samuel, libraire-éditeur, et de Marie-Anne Bourquin. Frère d'Abraham ( -> 1), d'Abram-Louis ( -> 2) et d'Alexandre ( -> 3). ∞ Fanny-Charlotte Favre, fille de Charles-Henri, pasteur du Locle. G. étudie la gravure avec ses frères et, en 1805, il rejoint à Paris Abraham qui l'aide financièrement à achever sa formation. En 1811-1812, il s'initie à la gravure sur pierre et illustre les Histoires de la Bible de Jean Hubner. De 1813 à 1822, il est actif au Locle et grave de nombreux portraits. G. traduit en lithographie La Transfiguration, gravure au burin de son frère Abraham (1820). Dès 1823, il est de retour à Paris, où il mène des recherches sur la gravure en relief sur pierre. Premier prix de la Société d'encouragement à l'industrie nationale de Paris en 1831 et médaille d'or de première classe pour l'application de la lithographie à la typographie l'année suivante. G. a été le premier maître de Léopold Robert.


Oeuvres
Notice sur l'origine et les progrès de la gravure en relief sur pierre, 1840
Bibliographie
– M. Boy de la Tour, La gravure neuchâteloise, 1928
– R. Burnand, Les Girardet au Locle et dans le monde, 1957
– J.-P. Jelmini et al., L'art neuchâtelois, 1992

Auteur(e): Lucie Girardin-Cestone