Arch

Comm. BE, distr. de Büren. A. est situé sur la rive droite de l'Aar et jouxte le canton de Soleure au nord et au sud. Il comprend Oberdorf, Unterdorf et Ausserdorf, ainsi que les quartiers d'Aebnit, Breiten, Leimacher-Mätteli, les fermes de Sibenmatt et Berghof. 1236 Archo. 234 hab. en 1764, 512 en 1850, 654 en 1900, 796 en 1950, 1588 en 2000. Découvertes néolithiques (gravière), plusieurs tumulus de Hallstatt. Des vestiges romains signalent l'emplacement d'A. sur la route Petinesca-Salodurum. Fortifications de terre avec tours fortifiées de bois datant probablement du Moyen Age trouvées sur le Schlosshubel et sur le Maierislihubel. A. appartint à la seigneurie de Büren-Strassberg, passa avec elle à Berne en 1388 et fut rattaché au bailliage de Büren créé en 1393. Mentionnée en 1275 et de construction romane, l'église remonte probablement au Xe s. (modifications dans le chœur notamment vers 1530). Le patronage, détenu par les seigneurs de Strassberg, fut acquis par le couvent de Gottstatt en 1378. Avec la Réforme, en 1528, il passa à Berne qui attribue en 1532 à la paroisse d'A. la paroisse de Leuzingen, rattachée jusqu'alors à celle de Lüsslingen. Les paysans d'A., où l'on pratiquait l'assolement triennal, détenaient également des terres de l'autre côté de l'Aar; en 1333 ils possèdent des pâturages en commun avec Granges (SO); ils apparaissent autonomes en 1343. En 1561, on aménagea un bac sur l'Aar. Au XIXe s., A. fut touché par la crise agricole. La correction des eaux du Jura aida à la surmonter. De nouvelles améliorations foncières furent réalisées entre 1918 et 1926 et dès 1980, en collaboration avec Leuzigen, dans le cadre du projet autoroutier. La construction d'un pont sur l'Aar (1874) et le raccordement à la ligne Lyss-Soleure (1876) furent sources d'emplois, d'abord dans l'horlogerie, surtout à Granges, puis dans d'autres branches. Avec le développement d'activités artisanales et industrielles -- gravières, métallurgie (1942), construction de machines (1966) et d'appareils (1946), entreprises sous-traitantes de l'horlogerie -- A. attire un nombre croissant de travailleurs pendulaires. La commune joue également un rôle régional; depuis 1972, elle accueille par exemple l'école secondaire de Rüti-A.-Leuzigen.


Bibliographie
– P. Etter, Arch 1236-1986, 1986

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / LTT