26/01/2010 | communication | PDF | imprimer

Morbio Superiore

Comm. TI, distr. de Mendrisio, située sur les pentes d'une colline à l'entrée du val Muggio (versant gauche), comprenant le hameau de Lattecaldo. 1116 Morbio de Supra. 233 hab. en 1643, 207 en 1696, 180 en 1723, 223 en 1801, 306 en 1850, 303 en 1900, 327 en 1950, 601 en 1990, 700 en 2000. Au Moyen Age, le chapitre cathédral (1299) et l'abbaye bénédictine de Saint-Abonde de Côme, ainsi que le chapitre de Saint-Victor de Balerna possédaient des biens à M. Dès 1591, le village forma avec Sagno une vice-paroisse qui dépendait de l'église mère de Balerna; Sagno se détacha au XVIIe s. et M. devint paroisse en 1802. L'église paroissiale dédiée à saint Jean l'Evangéliste, citée en 1227, fut reconstruite au XVIIIe s. et réaménagée en 1957. Le village possède deux chapelles: la première, édifice roman dédié à saint Martin, remonte au haut Moyen Age et fut construite probablement sur l'emplacement d'un avant-poste ostrogoth du VIe s.; la seconde, de style baroque tardif, est dédiée à sainte Anne. Voué à la viticulture et autrefois à la culture du tabac et du mûrier, M. devint au cours des dernières décennies du XXe s. une commune résidentielle. Depuis 1960, la pépinière forestière cantonale se trouve à Lattecaldo. En 2000, plus des quatre cinquièmes de la population active travaillaient à l'extérieur de la commune.


Bibliographie
– Martinola, Inventario, 1, 381-392

Auteur(e): Stefania Bianchi / AMC