Baillod [Baillods]

Famille de notables originaire de Couvet depuis 1791, auparavant de Môtiers (NE). La généalogie est bien établie à partir de Perrod, bourgeois de Neuchâtel, nommé châtelain du Vautravers en 1457. Antoine ( -> 1), son fils, ne laissant pas de fils légitime, transmet son nom et sa fortune à son neveu Claude Petitpierre ( -> 3) qui sera anobli en 1538. Les B. adhèrent à la Réforme en 1536. La famille détient des charges importantes (maires, membres du Conseil des Vingt-Quatre, du Conseil des Quarante et du Conseil d'Etat), par exemple Balthasar ( -> 2). Ses membres sont régulièrement attachés au service du comte de Neuchâtel. Dès Henri-François (naissance 1767), né bâtard puis légitimé et agrégé à la communauté de Couvet en 1791, la position sociale de la famille est nettement moins prestigieuse.


Bibliographie
Hist.NE, 1, 200, 205
– J. et P.-A. Borel, «Monographie de Jules Baillods (sic) écrivain et généal. de sa famille», in ASSEG, 1989, 5-12
– O. Clottu, «Compléments à la généal. de Jules Baillods écrivain», in ASSEG, 1990, 133-135

Auteur(e): Myriam Perriard-Volorio