Genestrerio

Ancienne commune TI, district de Mendrisio, partie de la commune de Mendrisio depuis 2009. Situé dans la Campagna Adorna et entourée par les collines de Novazzano. 160 hab. en 1591, 180 en 1643, 260 en 1769, 272 en 1801, 414 en 1850, 458 en 1900, 394 en 1950, 827 en 2000. Bien que citée comme localité en 1375 seulement (Cassina de Zenestrario), lorsque G. relevait des pertinenze (propriétés de familles nobles) de Mendrisio, elle jouissait d'anciens privilèges d'origine impériale qui seront confirmés par les cantons suisses. Certains de ses habitants furent consuls dans les villages voisins au cours du XVe s. La commune de G. se constitua probablement au XVIe s. En 1599, la communauté devint autonome au spirituel, en s'émancipant de Balerna. L'église paroissiale Saint-Antoine-le-Grand est citée en 1578; le sanctuaire actuel, du XVIIe s., fut agrandi au XIXe et restauré en 1992. Commune fertile de plaine aux exploitations gérées a grano e mezzadria (une partie en loyer fixe pour les grains, une autre en métayage), G. connut cependant périodiquement l'émigration (maçons). Elle changea d'aspect à la fin du XXe s., à la suite du développement immobilier et routier. Les espaces agricoles diminuèrent, mais les nombreuses entreprises nouvelles n'occupèrent que partiellement la population active.


Bibliographie
– D. Robbiani, Genestrerio, 1973 (21991)
– Martinola, Inventario, 200-209

Auteur(e): Stefania Bianchi / MFR