No 3

Emmenegger, Hans

naissance 19.8.1866 à Küssnacht (SZ), décès 21.9.1940 à Lucerne, cath., de Flühli et Emmen. Fils de Johann, fabricant de verre, et de Maria Zimmermann. Célibataire. Elève de l'école des arts appliqués à Lucerne (1883-1884), puis de l'académie Julian à Paris, où E. fréquente ensuite les ateliers de Gustave Boulanger, Jules Lefèbre et Jean-Léon Gérome. Etudiant à Munich en hiver 1885-1886, il se lie d'amitié avec Max Buri. Il s'établit en 1893 à Herdschwand près d'Emmen et fait de nombreux voyages. A la fin des années 1890, Arnold Böcklin devient sa référence. E. peignit des régions désertes, peu spectaculaires, et thématisa la solitude et la mélancolie. Il détruisit beaucoup de ses toiles en 1914-1915. A partir de 1915, il s'occupa surtout du mouvement, qu'il représenta dans ses tableaux dits cinétiques. E. était un collectionneur d'art et de timbres-poste réputé. Sportif, il cultivait les contacts avec la colonie d'artistes du Monte Verità. Il fut aussi cofondateur en 1901 de la Freie Vereinigung Gleichgesinnter (Libre association des personnes de même sentiment), ainsi que de la Ligue suisse pour la paix (section de Lucerne). Cuno Amiet et Giovanni Giacometti figurent parmi ses nombreux amis artistes.


Bibliographie
DBAS, 299-300

Auteur(e): Tapan Bhattacharya / ABI