No 1

Discepoli, Giovanni Battista

naissance 1590 (?) à Castagnola (auj. comm. Lugano), décès 1654 à Lugano ou Milan. Fils de Giacomo. Dit Lo Zoppo di Lugano (le boiteux de Lugano). Formation à Milan dans l'atelier de Camillo Procaccini. Sa production juvénile montre un intérêt pour Morazzone et Isidoro Bianchi (fresque de l'ossuaire adjacent à l'église Saint-Georges, Castagnola). Etabli à Milan, D. se révèle comme un interprète sensible du naturalisme lombard, en particulier de Daniele Crespi (Saint Jean-Baptiste, église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste, Cusino). Dans sa maturité, son langage pictural subit l'influence du baroque élégant et plein d'aisance de Francesco Cairo, Carlo Francesco Nuvolone et Johann Christoph Storer. Remarquable coloriste, D. atteint l'un des sommets de son art avec les peintures qui ornent la chapelle de Saint-François dans l'église San Vittore al Corpo à Milan (1646) et des œuvres réalisées à la même époque dans la basilique milanaise de Saint-Nazaire-Majeur. D'autres œuvres significatives se trouvent aussi dans l'église de Saint-Blaise à Caprino Bergamasco (env. 1641) et dans celle de Saint-Georges à Borgovico di Como (1651-1654).


Bibliographie
DBI, 40, 268-271
– F. Frangi, A. Bernardini, éd., Giovanni Battista Discepoli, cat. expo. Rancate, 2001

Auteur(e): Federica Bianchi / LT