Vico Morcote

Comm. TI, distr. de Lugano, située entre le lac de Lugano et le mont Arbostora, comprenant les hameaux d'Olivella et de Colombaio, sur les rives du lac. 1416 Vico Morcote. 120 hab. en 1591, 131 en 1801, 179 en 1850, 166 en 1900, 188 en 1950, 250 en 2000. Habité depuis l'époque romaine, V. partagea longtemps l'histoire de Morcote sur les plans spirituel (jusqu'en 1582/1583) et politique (jusqu'en 1588). L'église paroissiale Saints-Fidèle-et-Simon (1591-1625) fut construite sur les restes d'un édifice religieux du XIe s. (restauration de 1966 à 1974). Les habitants vivaient de la viticulture dès le Moyen Age, puis aussi de l'élevage du ver à soie, qui eut une certaine importance. Issu de la transformation (1875) d'une construction antérieure au XVIe s. (peut-être un ancien couvent), un grand bâtiment abrite le siège européen du South California Institute of Architecture. En 1971, Peter Smithers, citoyen britannique, aménagea un jardin botanique à côté de sa villa. Grâce au panorama dont elle jouit, V. est au début du XXIe s. une commune essentiellement résidentielle et touristique, comprenant de nombreuses habitations secondaires. En 2000, plus des deux tiers de la population active travaillaient à l'extérieur. En 2005, le secteur tertiaire fournissait 99% des emplois.


Bibliographie
Archivio dei nomi di luogo. Vico Morcote, 2002
ISOS TI, 2.2, 2006, 449-456

Auteur(e): Eva Camenisch Luisoni / DW