• <b>Rodolphe Théophile Bosshard</b><br>L'artiste dans son atelier à Riex en 1938, photographie de  Theo Frey (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Frey).

No 5

Bosshard, Rodolphe Théophile

naissance 7.6.1889 à Morges, décès 17.9.1960 à Chardonne, prot., de Chardonne et Wetzikon (ZH). Fils posthume d'Ernst, agent de banque en Pologne, et de Lydie Brindeau. ∞ Ingeborg Schammer. Beaux-arts à Genève. Voyage à Paris en 1910 avec Gustave Buchet, séjour en 1914. B. obtient une bourse fédérale et se fixe à Montparnasse de 1920 à 1924. Ses portraits et surtout ses nus, incorporés dans un paysage traité dans l'esprit du cubisme, sont loués par la critique parisienne. B. s'établit à Gryon, sans cesser d'exposer à Paris. Le banquier genevois René Hentsch commence une importante collection et B. signe un contrat avec des galeries de Paris (1928-1930). Au paysage, plus stylisé, et au nu, plus classique, s'ajoutent des compositions mystiques empreintes de monumentalité, ainsi que des commandes de portraits et d'illustrations (Chant des pays du Rhône de Ramuz, 1929). Son nouvel atelier de Riex est très fréquenté. Paul Budry lui consacre une monographie en 1932, le Kunstmuseum de Winterthour une rétrospective en 1933. Il voyage en Grèce, avec Budry, André Lurçat et Le Corbusier. Il exécute de nombreuses commandes publiques et privées: école supérieure de jeunes filles (1934), crématoire de Vevey, maison de la radio à Lausanne (1954), Mutuelle vaudoise assurances (1957). Etabli à Chardonne, B. peint fréquemment à Bissone. Il expose à Paris en 1947 et ses tableaux sont jugés "abstraits" par la critique. Rétrospective au Musée Jenisch à Vevey (1949). Prix Carnegie en 1930.

<b>Rodolphe Théophile Bosshard</b><br>L'artiste dans son atelier à Riex en 1938, photographie de  Theo Frey (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Frey).<BR/>
L'artiste dans son atelier à Riex en 1938, photographie de Theo Frey (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Frey).
(...)


Bibliographie
DBAS, 142-143

Auteur(e): Paul-André Jaccard