Vernate

Comm. TI, distr. de Lugano, située dans le bas Malcantone, sur une terrasse du versant oriental du mont Santa Maria. 1335 Vernate. 20 feux en 1719, 121 hab. en 1791, 191 en 1850, 190 en 1900, 205 en 1950, 363 en 2000. Deux sépultures d'époque romaine avec une olpé et des cisailles. L'évêque de Côme possédait des biens et des droits à V., qui furent en partie acquis en 1192 par le chapitre d'Agno. Le village continua de faire partie de la pieve d'Agno sous la domination des ducs de Milan et des Confédérés. Jusqu'en 1788, il releva de la paroisse de Santa Maria Giovena d'Iseo, dont l'église était située sur le territoire actuel de V. La paroissiale Saints-Sébastien-et-Roch, de style baroque, fut construite dans la seconde moitié du XVIIIe s. peut-être sur un édifice plus ancien, attesté dès 1599. Autrefois, l'agriculture de subsistance et l'émigration des maestranze constituaient les principales sources de revenus. Dans la seconde moitié du XXe s., V. est devenue une commune résidentielle. En 2000, presque les quatre cinquièmes de la population active travaillaient à l'extérieur.


Bibliographie
– V. Chiesa, Lineamenti storici del Malcantone, 1961
Rivista di Lugano, 6.10.2006

Auteur(e): Bernardino Croci Maspoli / DW