No 11

Meuron, Maximilien de

naissance 7.9.1785 à Corcelles-près-Concise, décès 27.2.1868 à Neuchâtel, prot., de Saint-Sulpice (NE). Fils de Pierre-Henri, administrateur de domaines, et de Jeanne-Lucrèce de Brun. ∞ 1816 Marianne-Caroline de M., fille d'Auguste-Ferdinand, membre du Grand Conseil et maître-bourgeois de Neuchâtel. Destiné à la diplomatie, M. étudie le droit à Berlin (dès 1801), avant de se consacrer à la peinture dès 1808. De 1810 à 1816, il séjourne en Italie où il poursuit sa formation. De retour en Suisse, il entreprend des campagnes artistiques dans l'Oberland bernois et en Suisse centrale; il est le premier peintre romand à s'inspirer des Alpes bernoises. Avec Le Grand Eiger vu de Wengern Alp (1823), M. devient l'un des précurseurs de la peinture alpestre. Il participe au développement artistique de Neuchâtel, en organisant des premières expositions et en fondant la Société des amis des arts (1842), dont il est aussi président, et le musée de peinture de la ville.


Bibliographie
DBAS, 716-717

Auteur(e): Nathalie Monbaron