25/03/2008 | communication | PDF | imprimer
No 22

Haller, Hermann

naissance 24.12.1880 à Berne, décès 23.11.1950 à Zurich, sans doute prot., de Zofingue. Fils de Friedrich ( -> 16). Neveu de Theodor ( -> 38). ∞ 1) 1909 Gerda von Wätjen, cantatrice, 2) 1917 Felicitas Trillhaase, peintre, 3) 1945 Hedwig Braus, artiste. Gymnase à Berne, début d'études d'architecture à Stuttgart (1898). Entré à l'école de peinture de Heinrich Knirr à Munich (1899), H. y retrouva Paul Klee, son camarade de gymnase, avec qui il fréquenta l'académie des beaux-arts de Munich (1900) et voyagea en Italie (1901-1902). L'année suivante, il suivit la classe de maître de Leopold von Kalckreuth à Stuttgart. Grâce au mécène de Winterthour Theodor Reinhart, il put séjourner à Rome de 1903 à 1909. Il se mit à la sculpture en 1905, stimulé par l'art étrusque et égyptien, puis, installé à Paris (1909-1914), par les œuvres d'Auguste Rodin, Aristide Maillol et Antoine Bourdelle. En 1914, il s'établit à Zurich. Il passa les mois d'hiver 1921-1923 à Berlin, hôte du marchand d'art Paul Cassirer, puis de Fritz Huf qui lui ouvrit son atelier. En 1932, il vint occuper un local de la Höschgasse à Zurich. Participant régulièrement, dès 1909, aux grandes expositions collectives du Kunsthaus de Zurich, il devint dans les années 1920 l'un des sculpteurs les plus connus de l'espace germanophone; en 1934, il représenta la Suisse, avec Cuno Amiet, à la Biennale de Venise. En plus de ses bustes, il créa des personnages animés parfois grandeur nature. Son thème favori était le nu féminin, représenté sous une forme stylisée d'allure archaïque. Doctorat honoris causaa de l'université de Zurich (1933), prix des beaux-arts de la Ville de Zurich (1949).


Fonds d'archives
– Œuvres originales, atelier de la Höschgasse, Zurich
– Fonds, AV Zurich
Bibliographie
– M.T. Apel, Hermann Haller, 1996
DBAS, 458-459

Auteur(e): Beatrice Meier / PM