No 1

Grosclaude, Louis-Aimé

naissance 26.9.1784 au Locle, décès 11.12.1869 à Paris, prot., du Locle. Fils d'Abraham Louis, graveur en horlogerie, et d'Henriette Mathey. ∞ 1824 Jeanne Pernette Jourdan, peintre, fille de Jean Martin, négociant. Formation à Genève chez un peintre hollandais (1803-1805), à Paris chez Jean-Baptiste Regnault (1805-1807). De retour à Genève, G. acquiert une réputation de portraitiste, même s'il pratique également le genre et, plus rarement, l'histoire. Elu membre de l'académie de Berlin en 1826, il expose dès 1827 au Salon à Paris, où il s'installe en 1835. En 1842, son grand tableau Marino Faliero, doge de Venise obtient un vif succès à Neuchâtel, au point qu'un riche particulier l'offre au Musée des beaux-arts de la ville. Comme portraitiste à la mode usant d'une technique soignée et comme peintre de genre soucieux de morale, G. s'assure une certaine considération de son vivant, qui tourne aussitôt à l'indifférence après sa mort.


Bibliographie
DBAS, 433-434

Auteur(e): Alberto de Andrés