16/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Rivera

Ancienne comm. TI, distr. de Lugano, formant depuis 2010 avec Bironico, Camignolo, Medeglia et Sigirino la comm. de Monteceneri. Situé dans la haute vallée du Vedeggio, sur l'ancienne route principale qui menait de Castelseprio près de Varèse au col du Lukmanier par le Monte Ceneri, R. comprend les hameaux de Soresina, Sorencino et Capidogno. 1296 Sorenzino, 1348 Rivera. 320 hab. en 1769, 316 en 1801, 400 en 1850, 755 en 1880, 524 en 1900, 879 en 1950, 1415 en 2000. Tombes et vestiges de l'âge du Fer et de l'époque romaine. Au Moyen Age, R. fit partie de la communauté de vallée de la Carvina. Au XIIIe s., le chapitre cathédral de Côme possédait des biens à Sorencino qui est mentionné comme commune en 1296. Dès 1678, la "maison des baillis" (Casa dei landfogti) servit de lieu de rencontre aux représentants des douze cantons sur la route les conduisant à Lugano. Au spirituel, R. releva de Bironico, puis s'en sépara en 1754. L'église paroissiale du Saint-Esprit fut reconstruite entre 1779 et 1793. La commune vivait des revenus de l'agriculture, en particulier de l'exploitation de pâturages de printemps et d'alpages. Le déficit de la population dû à la traditionnelle émigration fut compensé lors de la réalisation du tunnel du Monte Ceneri (1872-1882). La construction de la route carrossable (terminée en 1811), du tunnel et de la gare favorisa le développement d'un nouveau quartier dans la partie plate de la commune, où les activités commerciales et industrielles n'ont cessé de s'accroître depuis les années 1960. Cette zone, traversée par l'autoroute à partir de 1984, constitue la limite nord de la couronne suburbaine luganaise. Sur le territoire de R., on trouve notamment la station de départ du téléphérique du Monte Tamaro (1972), importante attraction touristique, et la place d'armes du Monte Ceneri. En 2005, le secteur tertiaire fournissait 64% des emplois, le secondaire 34%.


Bibliographie
– F. Zappa, Rivera nella storia, 1988
– G. Chiesi, F. Zappa, Terre della Carvina, 1991

Auteur(e): Bernardino Croci Maspoli / AMC