• <b>Balthasar Anton Dunker</b><br>Esquisse pour la page de titre de la suite d'eaux-fortes de Christian von Mechel d'après la danse macabre de Holbein, sanguine réalisée en 1772 par  Dunker (Kunstmuseum Basel, Kupferstichkabinett, photographie Martin Bühler).

No 1

Dunker, Balthasar Anton

naissance 15.1.1746 à Saal (Poméranie), décès 2.4.1807 à Berne, luthérien, de Rolle (1777). Fils d'Albrecht Andreas, pasteur, et de Dorothea von Olthof. ∞ Johanna Franzisca Fahrni. Grâce à son premier maître, le paysagiste Jacob Philipp Hackert, C. s'inscrit à l'Académie des beaux-arts de Paris, auprès de Joseph Marie Vien, puis de Noël Hallé. Il fréquente le graveur Johann Georg Wille et fait la connaissance des Suisses Sigmund Freudenberger, Adrian Zingg et Johann Weber. La ruine de son oncle, le baron d'Olthof, le force à renoncer à la carrière académique. Il se tourne vers le paysage et la technique de l'eau-forte, qui deviennent ses spécialités et son gagne-pain. Il exécute des albums de figures, participe au recueil d'estampes d'après la collection du duc de Choiseul (1771). Engagé comme graveur de reproduction par Christian von Mechel, il se rend à Bâle (1772). Insatisfait, il s'installe à Berne (1773) où l'accueillent Johann Ludwig Aberli et Sigmund Freudenberger. Comme eux, il vit de vues touristiques, de portraits, et surtout grâce à l'illustration d'œuvres scientifiques et littéraires (Werther, 1775; les Merkwürdige Prospekte aus den Schweizer-Gebürgen, 1776; l'Heptaméron 1781, en collaboration avec Sigmund Freudenberger). Sa situation se dégrade vers la fin des années 1780 (crise économique, nombreux enfants à charge). Brillant satiriste, D. se lance alors dans la caricature de la politique et des modes contemporaines, de la physiognomonie lavatérienne aux idéaux républicains. Il meurt dans la pauvreté.

<b>Balthasar Anton Dunker</b><br>Esquisse pour la page de titre de la suite d'eaux-fortes de Christian von Mechel d'après la danse macabre de Holbein, sanguine réalisée en 1772 par  Dunker (Kunstmuseum Basel, Kupferstichkabinett, photographie Martin Bühler).<BR/>
Esquisse pour la page de titre de la suite d'eaux-fortes de Christian von Mechel d'après la danse macabre de Holbein, sanguine réalisée en 1772 par Dunker (Kunstmuseum Basel, Kupferstichkabinett, photographie Martin Bühler).
(...)


Bibliographie
– N. Raoul, Balthasar-Antoine Dunker, 1924
Balthasar Anton Dunker 1746-1807, cat. expo. Berne, 1990
DBAS, 283-284

Auteur(e): Philippe Kaenel