No 1

Ducros, Louis

naissance 21.7.1748 (Abraham Louis Rodolphe) à Moudon, décès 18.2.1810 à Lausanne, prot., d'Yverdon. Fils de Jean-Rodolphe, maître d'écriture et de dessin, et de Jeanne-Marie Bissat. Collège à Yverdon, académie privée de dessin à Genève dès 1769, voyage dans les Flandres, puis départ pour Rome en 1776. Périple de quatre mois dans le sud de l'Italie, en Sicile et à Malte en 1778 pour accompagner des gentilshommes hollandais (300 aquarelles de D. au Rijksmuseum d'Amsterdam). D. ouvre un atelier à Rome (1779), se spécialise dans le paysage à l'aquarelle et s'associe avec le graveur italien Giovanni Volpato pour produire et diffuser des vues pittoresques de Rome et de ses environs gravées à l'eau-forte et coloriées à la main. Il travaille pour le pape Pie VI et vend ses paysages aux riches touristes de passage à Rome (aujourd'hui dans les châteaux et les musées en Suède, en Angleterre et en Russie). Soupçonné de jacobinisme, il est chassé de Rome en 1793 et se réfugie dans les Abruzzes où il peint les premiers paysages connus de cette région. Dès 1794, il s'installe à Naples et produit de nombreuses aquarelles du Vésuve et des antiquités de la Campagnie. A Malte avec les troupes anglaises en 1800-1801, il peint des vues topographiques de La Valette. De retour en Suisse en 1807, il fait plusieurs tentatives infructueuses d'instaurer une école de dessin à Lausanne. Membre honoraire de la Société des Arts de Genève, D. expose ses œuvres à Berne grâce à l'appui de Sigmund Wagner, est nommé professeur de peinture à l'académie de Berne en septembre 1809 quelques mois avant sa mort. Son fonds d'atelier, racheté par l'Etat de Vaud en 1816, constitue le noyau originel du Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne. Considéré comme un précurseur de Turner, D. a joué un rôle essentiel, en tant que protagoniste du préromantisme, dans l'affirmation de l'aquarelle comme genre autonome.


Bibliographie
– P. Chessex et al., A.L.R.Ducros, cat. expo. Lausanne, 1986 (avec bibliogr.)
DBI, 41, 762-764
Abraham-Louis-Rodolphe Ducros, cat. expo. Lausanne, 1998
DBAS, 278-279

Auteur(e): Pierre Chessex