No 3

Chiesa, Pietro

naissance 29.7.1876 à Sagno, décès 17.3.1959 à Sorengo, cath., de Sagno. Fils d'Innocente, peintre décorateur, et de Maddalena Bagutti, descendante d'une famille de peintres. Arrière-petit-fils de Giovanni Battista Bagutti. Frère de Francesco ( -> 2). ∞ 1911 Germaine Petitpierre. C. étudia la peinture à l'académie de Brera à Milan (1891-1895), où il fut l'élève de Giuseppe Mentessi, et fréquenta l'atelier d'Adolfo Feragutti Visconti. A Milan, il adhéra à la Società Umanitaria, association à but social, dans le cadre de laquelle il dispensa des cours depuis 1905. Apprécié en Italie dès la fin des années 1890, il obtint une médaille à l'Exposition universelle de Paris en 1900 pour son huile intitulée Quiete. Entre 1901 et 1930, il participa régulièrement à la Biennale de Venise. Donnant, à ses débuts, dans la critique sociale, il fut ensuite influencé par le néo-impressionnisme, le pointillisme et l'Art nouveau. Dans les années 1920, son style se caractérisa par une grande maîtrise formelle et par une palette adoucie, qui se fit plus vive dans sa dernière période. C. a peint surtout des fresques religieuses allégoriques, des portraits et des tableaux de genre. Membre de la Commission fédérale des beaux-arts (1916-1919 et 1924-1927).


Bibliographie
DBAS, 213-214
– S. Rebora, «Pietro Chiesa, interprete ufficiale dell'umanità e della storia del Cantone Ticino», in Il confronto con la modernità, 1914-1953, cat. expo. Lugano, 2003, 241-256

Auteur(e): Tapan Bhattacharya / WW