Pregassona

Ancienne commune TI, district de Lugano, partie de la commune de Lugano depuis 2004. Située sur la rive gauche du Cassarate, P. s'étend jusqu'au pied du mont Boglia. Le territoire communal comprenait entre autres les hameaux de Sala, Viarnetto et Pazzalino. 1222 Pregasona. 464 hab. en 1670 (avec Viganello), 464 en 1850, 652 en 1900, 1204 en 1950, 3633 en 1970, 7354 en 2000. Des tombes à incinération de l'âge du Fer ont été découvertes à Viarnetto. La toponymie (Sala) atteste la présence autrefois d'une bande lombarde (fara). Au XIVe s., les évêques de Côme possédaient des biens à P. Avec les localités de Sala, Ligaino, Orlino et les territoires d'Albonago et Viganello, P. constituait, autour de l'église Sainte-Marie (mentionnée en 1222, modifiée vers la fin du XVIe s. et restaurée en 1954-1960, 1961-1970 et 2000-2002), la communauté (concilium) de P. (1335). La paroisse de P., qui s'étendait jusqu'à Cureggia, fut créée en 1468. Au XIXe s., les activités agricoles traditionnelles (céréaliculture, sériciculture, viticulture et élevage) furent complétées par l'émigration (notamment vers l'Algérie), puis par le développement de petites industries (moulins, ateliers, entreprises de produits alimentaires) et l'implantation d'une fabrique de tabac (dès 1899) et d'une industrie de produits chimiques et pharmaceutiques (1914-1918). Le développement industriel de la commune attira un nombre important de travailleurs étrangers venant surtout de l'Italie du Nord (un quart de la population entre 1870 et 1905). Parmi les communes du Luganais, P. a été l'une de celles qui a connu la plus forte croissance démographique, depuis les années 1950. Le percement du tunnel Vedeggio-Cassarate (dès 2005, inauguration en 2012), améliorant les conditions de circulation entre P. et l'autoroute, devrait favoriser le développement de ses zones résidentielles.


Bibliographie
– G. Gallizia, «La parrocchia di Pazzalino», in Bollettino della parrocchia di Pazzalino, 1968, 2-7
– A. Gili, «Lugano da borgo medievale a città terziaria e d'affari», in Pagine storiche luganesi, 1, 1984, 148-151

Auteur(e): Antonio Gili / DW