05/10/2011 | communication | PDF | imprimer
No 3

Bullinger, Johann Balthasar

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 30.11.1713 à Langnau am Albis, décès 31.3.1793 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Heinrich, pasteur. ∞ 1742 Elisabetha Stephan, fille de Hans Balthasar, commerçant, et de Susanna Orell. Elève de Johann Melchior Füssli et, après une période probatoire de deux ans, de Johannes Simler, peintre et graveur sur cuivre. B. se rendit ensuite à Venise: Antoine Marie Zanetti, à qui on l'avait recommandé, l'introduisit dans l'atelier de Giovanni Battista Tiepolo, où il travailla de 1732 à 1735, copiant notamment des œuvres du Véronèse. De retour à Zurich, il fut reçu dans la corporation de la Mésange. Il peignit ses premiers paysages en 1736, au domaine de la famille Vigier von Steinbrugg à Soleure. Portraitiste à Bienne et Neuchâtel en 1737, il partit en 1738 pour Berne, Bâle, Düsseldorf et Amsterdam, où il travailla et étudia jusqu'en 1741. Malade, il dut renoncer à se rendre en Angleterre. Il revint à Zurich, où commerçants et magistrats lui commandèrent bientôt des toiles décoratives à thèmes paysagers, utilisées comme des tapisseries. Il a rédigé une autobiographie et une liste complète et commentée de ses œuvres; nous connaissons ainsi ses commanditaires. La maison de la Mésange (zur Meise) et celle du Rechberg ont conservé des œuvres de B. Des esquisses sur des thèmes d'histoire suisse, des dessins topographiques, surtout zurichois, des paysages classiques et quelques tableaux se trouvent au Musée des beaux-arts de Zurich.


Fonds d'archives
– Fonds, ZBZ, ETH-GS
Bibliographie
– R. Vuilleumier-Kirschbaum, Zürcher Festräume des Rokoko, 1987
DBAS, 175-176

Auteur(e): Tapan Bhattacharya / PM