Bartholdi, Frédéric-Auguste

naissance 2.8.1834 à Colmar, décès 5.10.1904 à Paris. B. étudia la sculpture à Paris dans les années 1850 et manifesta très tôt du goût pour les œuvres monumentales. L'annexion de l'Alsace (1870) à laquelle il était très attaché l'orienta vers son thème favori, la dévotion à la patrie. B. commença à travailler à La Liberté éclairant le monde dès la défaite française de 1870. Pour Le Lion de Belfort (1871-1880), il s'inspira du Lion de Lucerne de Bertel Thorvaldsen. Si le Monument de Strasbourg (1895) fut érigé à Bâle et celui commémorant la mort de soldats français tombés à Schinznach en 1871 placé en 1901 dans le cimetière de Birr, celui voulant honorer les victimes du siège de Brisach (1873) resta à l'état de projet. L'œuvre de B. est abondante (portraits de contemporains, monuments historiques telle la statue de Vercingétorix); toutefois, son vrai génie se manifesta dans son sens de l'entreprise.


Bibliographie
Liberté, la statue franco-américaine dans l'art et l'hist., cat. expo. Paris, 1986

Auteur(e): June Hargrove