Ponte Capriasca

Comm. TI, distr. de Lugano, située dans la région dite des vallées de Lugano (Valli di Lugano). 1335 Ponte, 1491 Ponte Criviascha. 164 hab. en 1574, 131 en 1638, 252 en 1850, 213 en 1900, 194 en 1950, 353 en 1970, 768 en 1980, 1478 en 2000. Sous l'autorité des ducs de Milan comme sous celle des Confédérés (quand le village fut attribué au bailliage de Lugano), P. fut une communauté autonome jouissant de statuts et de privilèges, mentionnés en 1443 et confirmés en 1648. Au début du XVIe s., le village fut mêlé aux violentes luttes qui opposèrent guelfes et gibelins. Au spirituel, P. dépendit de Tesserete jusqu'en 1455, lorsque l'église Saint-Ambroise (citée en 1356, datant de l'époque romane) devint paroissiale. L'édifice actuel, reconstruit en 1835 en conservant le clocher et la nef antérieurs, abrite une Cène du XVIe s. qui s'inspire de celle de Léonard de Vinci (restaurée en 1951 et 1989-1992). L'économie traditionnelle reposait sur les ressources de l'agriculture et celles de l'émigration saisonnière, surtout vers l'Italie du Nord. Dès les années 1970, la zone résidentielle se développa considérablement, ce qui multiplia par cinq le nombre d'habitants. En 2005, le secteur tertiaire fournissait 51% des emplois et plus des trois quarts de ses habitants travaillaient hors de la commune.


Bibliographie
– F. Zappa, éd., Valli di Lugano, 1990
– L. Calderari, L. Damiani Cabrini, La chiesa parrocchiale di Sant'Ambrogio a Ponte Capriasca, 2003

Auteur(e): Vanessa Giannò / DW