Pambio-Noranco

Ancienne commune TI, district de Lugano, partie de la commune de Lugano depuis 2004. La commune naquit en 1904 de la fusion des hameaux de Pambio, sur la hauteur, et de Noranco, sur le Pian Scairolo. Elle est située à proximité des raccordements autoroutiers (A2) de Lugano. 1241 Pamio, 1335 Naurancho. 170 hab. en 1850, 298 en 1900, 438 en 1950, 610 en 1990, 570 en 2000. Il existait à P. aux XIIIe et XIVe s. des terres, déjà citées en 1198, détenues en fief de l'évêque de Côme. L'église Saint-Pierre de Pambio, citée au XIVe s., devint paroissiale en 1468. Reconstruite en 1752, elle fut restaurée entre 1972 et 1983. Les statuts de Côme (1335) mentionnent le concilium de Saint-Pierre de Pambio qui comprenait P., Pazzallo (auj. comm. Lugano) et Calprino (comm. Paradiso); cette communauté survécut jusqu'en 1888 (consorzio dei quattro comuni). L'économie traditionnelle reposait sur la viticulture, la sériciculture et la culture des raves. Au XIXe s., deux tuileries, qui disparurent au cours du XXe s., s'installèrent à P. La commune était agricole jusque dans les années 1950, puis connut dans les dernières décennies du XXe s. un important développement de son activité industrielle et commerciale.


Bibliographie
– C. Ghielmini, Pambio-Noranco, 2004

Auteur(e): Antonio Gili / DW