• <b>Zollikofen</b><br>Le château de Reichenbach près de Zollikofen. Aquarelle réalisée en 1669 par  Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen. Possession de la famille d'Erlach jusque dans la première moitié du XVI<SUP>e</SUP> siècle, le domaine est ici représenté dans son état avant les transformations effectuées dès 1685 par le nouveau propriétaire, Beat Fischer von Reichenbach.

Zollikofen

Comm. BE, distr. de Berne, arrondissement administratif de Berne-Mittelland, sur des terrasses dominant la boucle de l'Aar au nord de Berne, dans l'agglomération bernoise, comprenant le village de Z. (né de deux localités autrefois distinctes, Unterzollikofen et Oberzollikofen), des hameaux, des groupes de fermes et des domaines isolés. 1257 Zollinchoven. 255 hab. en 1764, 575 en 1798, 1045 en 1850, 1609 en 1900, 3453 en 1950, 6237 en 1960, 8717 en 1980, 9437 en 2000.

<b>Zollikofen</b><br>Le château de Reichenbach près de Zollikofen. Aquarelle réalisée en 1669 par  Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Possession de la famille d'Erlach jusque dans la première moitié du XVI<SUP>e</SUP> siècle, le domaine est ici représenté dans son état avant les transformations effectuées dès 1685 par le nouveau propriétaire, Beat Fischer von Reichenbach.<BR/>
Le château de Reichenbach près de Zollikofen. Aquarelle réalisée en 1669 par Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.
(...)

Aux alentours du gué de l'Aar (entre la presqu'île d'Enge et Reichenbach), utilisé depuis la préhistoire, on a découvert des sépultures du Bronze (Bernstrasse) et des vestiges d'habitat romain (près du bac de Reichenbach, Steinibach). Au Moyen Age, Z. faisait partie de la baronnie de Bremgarten, qui fut partagée en deux vers la fin du XIIIe s. (vente notamment de Z., Bühlikofen et Reichenbach). Entre 1312 et 1346, le chevalier Rodolphe d'Erlach, élargissant ses possessions par des achats, édifia la seigneurie justicière de Reichenbach, sur le futur territoire communal de Z. Il fit construire un château fort sur l'Aar. La seigneurie appartint à sa famille jusqu'en 1530, puis à divers bourgeois de Berne se succédant rapidement; elle passa en 1683 au maître des postes Beat Fischer, qui édifia un château baroque à la place du château fort. D'autres bourgeois de Berne avaient une maison de campagne à Z. La seigneurie de Reichenbach relevait du landgraviat de Bourgogne (kibourgeois, puis bernois en 1406) et constituait une partie de la juridiction de Z. Celle-ci s'étendait sur la rive droite de l'Aar jusqu'à l'Emme; le banneret des Tanneurs en administrait la justice (tribunal siégeant à Z.) et les affaires militaires. La seigneurie justicière fut supprimée en 1798. Au spirituel, Z. relevait de Bremgarten; la paroisse ne fut érigée qu'en 1940 (temple de 1938-1939). Un temple mormon fut bâti en 1955, l'église catholique Saint-François en 1958-1959. Jusque vers 1830, les hameaux (Oberzollikofen, Unterzollikofen) et les groupes de fermes (domaines de Bühlikofen, Waldegg, Tannengut et Reichenbach notamment) déterminaient l'aspect du paysage et les structures agraires (terroirs assolés, communaux dont certains furent partagés au XVIIe s.). Les arts et métiers se concentraient à Graben (auberge, moulin, tannerie, foulon), Reichenbach (auberge, brasserie, moulins) et Oberzollikofen (forge, tuilerie). L'école d'agriculture ouverte à Rütti au XIXe s. existe encore au début du XXIe s. Les routes et voies ferrées construites dès le milieu du XIXe s. firent de Z. un nœud de communication. Le tram Berne-Z. (1912; Soleure-Z.-Berne de 1921 à 1974) joua un rôle important dans le trafic pendulaire après 1945. Au début du XXIe s., deux lignes de la compagnie RBS (Transports régionaux Berne-Soleure) relient Z. à Berne. L'essor démographique s'accéléra dès les années 1950, de même que la construction de logements, d'abord à la Bernstrasse, et dès les années 1960 dans les nouveaux quartiers de Schweizerhubel, Klaymatte et Häberlimatte. Depuis 1964, il existe un parlement communal de quarante membres. L'EMS date de 1975.


Bibliographie
– B. Junger et al., Zollikofen, 1991
– R. Walker, Bauinventar der Gemeinde Zollikofen, 2004

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / PM