29/04/2010 | communication | PDF | imprimer

Manno

Comm. TI, distr. de Lugano, située sur la rive droite du Vedeggio. Son territoire s'étend du fond de la vallée (zone industrielle) aux coteaux (centre et quartier résidentiel). 1184 Manno. 168 hab. en 1692, 275 en 1850, 234 en 1900, 272 en 1950, 590 en 1970, 1045 en 2000. La mense épiscopale de Côme y possédait des biens (1298). En 1335, le village fut divisé en deux, M. superiore et M. inferiore appartenant à la châtellenie de Grumo (hameau de Gravesano). Les liens avec cette commune voisine se retrouvent au spirituel, car M. appartenait à la paroisse Saint-Pierre de Gravesano. L'oratoire de Saint-Roch fut construit en 1597 sur les restes d'une chapelle plus ancienne. Commune agricole jusque dans les années 1950, M. a connu dans la seconde moitié du XXe s. une forte croissance économique et démographique due à de bonnes voies de communication et à l'installation de nombreux commerces et industries, atouts liés au développement de Lugano. La commune est en outre devenue un centre de services important: siège du Centre suisse de calcul scientifique (1992), du centre administratif de l'UBS Suglio-Lugano (1990-1996) et la haute école spécialisée de la Suisse italienne (1997). En 2005, le secteur tertiaire offrait quatre cinquièmes des emplois, occupés, pour plus des neuf dixièmes, par des navetteurs, dont de nombreux frontaliers.


Bibliographie
– F. Zappa, éd., Valli di Lugano, 1990
Manno fra passato, presente e futuro, 1994

Auteur(e): Bernardino Croci Maspoli / DW