Barante, Claude Ignace Brugière, baron de

naissance 1745 à Riom (Puy-de-Dôme, F), décès 20.5.1814 à Barante (Puy-de-Dôme). D'une famille noble auvergnate, B. prend rapidement ses distances avec la Révolution. Arrêté en mars 1794, il survit à la Terreur. Préfet de l'Aude sous le Consulat, il est nommé préfet du Léman en février 1803. B. réussit à rallier au régime français un certain nombre de notabilités genevoises. Chargé de surveiller le "groupe de Coppet" (autour de Mme de Staël), il s'acquitte de cette tâche avec tact, nouant des relations d'amitié avec ses membres. Son fils Amable Guillaume Prosper (1782-1866), le futur historien, aura une longue liaison avec Mme de Staël et souhaitera l'épouser. Bien qu'il eût fait B. baron d'Empire en février 1810, Napoléon, irrité par son laxisme, le révoqua en décembre de cette même année. Pour ne pas nuire à la carrière de son fils, B. s'inclina et se retira dans son château de Barante.


Bibliographie
– P. Chapuisat, Le département du Léman, 1934
– J. Tulard, dir., Dict. Napoléon, 1989, 160-161, 791-792

Auteur(e): Paul Guichonnet